Perspectives et instruments de coopération régionale euro-méditerranéenne dans la filière fruits et légumes (PICFL-MED) - CIHEAM Montpellier - Centre International de Hautes Études Agronomiques Méditerranéennes de Montpellier Access content directly
Reports (Research Report) Year : 2009

Perspectives and instruments for Euro-Mediterranean regional partnership in the fruit and vegetables supply chain (PICFL-MED)

Perspectives et instruments de coopération régionale euro-méditerranéenne dans la filière fruits et légumes (PICFL-MED)

Abstract

Ce rapport a pour objectif de présenter des pistes pour renforcer la coopération euroméditerranéenne dans la filière fruits et légumes frais. Il précise dans un premier temps les enjeux économiques de cette filière dans trois régions méditerranéennes françaises. PACA dégage un chiffre d’affaires de 1,3 milliard d’euros, soit 24% de la production nationale de fruits et légumes en 2006 ; le Languedoc-Rousillon 550 millions d’euros (10%) et Rhône- Alpes 525 millions (9%). Les trois régions totalisent 7000 exploitations horti-fruticoles et 34000 emplois. Selon un scoring de performances économiques pour la filière fruits, Rhône-Alpes arrive en tête des régions françaises, suivie du Languedoc-Roussillon et de PACA. Pour les légumes, le classement place en numéro 1 la Bretagne, en n°3 PACA, en n°5 Rhône-Alpes et en n°6 le Languedoc-Roussillon. Les partenariats nord-sud dans la filière fruits et légumes frais demeurent peu fréquents. Entre les 3 régions étudiées et les pays du Maghreb, leur nombre était probablement inférieur à une douzaine en 2008. 9 études de cas approfondies ont été réalisées qui ont permis de dresser une typologie distinguant des accords commerciaux, des investissements au sud sans partenaire local, des co-investissements avec un partenaire non-producteur et des partenariats globaux nord-sud. Le bilan des partenariats est mitigé pour les parties prenantes, à court terme. Ils s’inscrivent toutefois dans une perspective favorable à moyen et long terme. 7 raisons militent pour un développement de tels partenariats, dont principalement l’existence de complémentarités, les promesses d’un vaste marché potentiel au sud, la possibilité de stimuler les exportations vers l’UE et les pays tiers et l’impératif du co-développement. Les principaux freins à la multiplication des partenariats tiennent au statut de la terre et à la faiblesse du cadre institutionnel dans les pays du Maghreb, au manque d’organisation des filières, à l’insuffisante disponibilité de financements et à des blocages psychologiques tant au nord qu’au sud. Finalement, les recommandations issues de l’analyse macro-économique et des études de cas, insistent sur la nécessité de mettre en place un environnement politico-économique favorable du type organisation commune de marché euro-méditerranéenne et sur l’intérêt de véritables alliances stratégiques d’entreprises de part et d’autre de la Méditerranée.
Fichier principal
Vignette du fichier
27131_20090610025854830_1.pdf (2.38 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-02818295 , version 1 (06-06-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02818295 , version 1
  • MEDITAGRI : 27152
  • PRODINRA : 27131

Cite

Jean-Louis Rastoin, Hassan Benabderrazik, Fatima El Hadad, Charlotte Emlinger, Jean-Claude Montigaud. Perspectives et instruments de coopération régionale euro-méditerranéenne dans la filière fruits et légumes (PICFL-MED). [Rapport de recherche] IPEMed. 2009. ⟨hal-02818295⟩
51 View
253 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More